Chirurgie orthopédique et viscérale

Informations médicales

Les chirurgiens "Rachis"

Accueil > Rachis > le canal lombaire étroit

Le canal lombaire étroit

Le canal lombaire étroit (ou sténose du canal vertébral) correspond à un syndrome clinique fait de douleurs du bas du dos, de la fesse ou du membre inférieur comportant des traits caractéristiques de déclenchement et de sédation.

Sous le terme de “sténose”, on entend une étroitesse ou une constriction au sein d'une structure tubulaire.

CLE.jpeg

CLE2.jpeg

CLE3.jpeg

L'étiologie de la sténose du canal vertébral est le plus communément soit acquise ou dégénérative, ou due à une combinaison des deux.

La majorité des cas de sténose du canal vertébral sont acquis, avec pour cause les altérations dégénératives du complexe à trois articulations constitué du disque intervertébral et des deux articulations à facettes.

Dans certains cas, de telles altérations dégénératives peuvent se surajouter à une sténose "congénitale" pré-existante.

Des variantes dans la forme, comme dans les dimensions du canal vertébral prédisposent sans doute à la sténose du canal vertébral, avec canal en trèfle associé plus volontiers à la sténose du récessus latéral, plus commune qu'en cas de canal rond ou ovale.

Les patients peuvent ne pas souffrir de leur canal lombaire étroit, mais d'autres en revanche éprouvent une douleur très intense. Sinon les symptômes les plus fréquemment rencontrés sont la lombalgie et la claudication intermittente de la queue de cheval ; le patient présentant une gêne à type de sciatiques bilatérales accompagnées de paresthésies des membres inférieurs apparaissant au bout d'un certain périmètre de marche. La gêne du malade est augmentée par l'accentuation de la lordose du rachis lombaire. Le malade diminue spontanément ses symptômes en mettant son rachis lombaire en cyphose (donc en se penchant en avant). À terme, le patient présente une compression des nerfs de la queue de chaval lente avec anesthésie en selle et troubles sphinctériens.

On note une forme latéralisée de canal lombaire étroit qui se manifeste par une symptomatologie identique à celle d'une sciatique par hernie discale.

Voici donc une liste résumé des traits évocateurs dans l'histoire d'un cas de canal lombaire étroit :

  • Démographie
    • Adulte d'âge moyen ou âgé, sauf "congénital"...
    • Ratio Femme > Homme (3/1 à 5/1)
  • Douleur de jambe > mal du bas du dos
    • Mais, volontiers, longue histoire de crises de mal de bas du dos
  • Gêne dans le(s) membre(s) inférieur(s)
    • Projetée ou radiculaire
    • Pseudoclaudication (claudication dite neurogénique)
    • Provoquée par la station debout ou la marche
    • Soulagée par la station assise surtout la station penchée en avant (“signe du caddy”)
  • Diagnostic différentiel
    • Neuropathie périphérique (non liée à l'activité physique ; dysesthésie à type de brûlures)
    • Claudication vasculaire, en fait volontiers associée (on commence par la laminectomie ou par la "culotte aortique" ?)
  • Affection de la hanche (“Syndrome Hanche-colonne ”)

Le traitement médical a une place dans le CLE :

  • Repos, orthèse de contention.
  • Repos et antalgique (AINS Infiltration de corticoïdes, parfois rééducation).

Il reste toutefois inférieur au traitement chirurgical

laminectomie.jpeg

Le traitement de référence est la laminectomie de décompression : ablation chirurgicale du processus épineux et des lames vertébrales.