Chirurgie orthopédique et viscérale

Informations médicales

Les chirurgiens "Rachis"

Accueil > Rachis > vertébroplastie

Vertébroplastie

Cette intervention s’appelle vertébroplastie : elle consiste à injecter du ciment au sein d’une vertèbre fracturée. Dans votre cas, il s’agit de traiter une fracture ou un tassement d’une vertèbre. L’intervention se fait par en arrière.

 vertebro.jpg

vertebro2.jpg

vertebro3.jpg

<u>Comment se passe l’intervention et l’Hospitalisation ?</u>

Vous rentrez à la clinique la veille de l’intervention le plus souvent.

L’intervention se passe sous anesthésie générale. Elle dure environ 1 heure. Vous passez ensuite en salle de réveil pendant 2-3 heures, puis retour dans votre chambre.

Il n’y a pas à proprement parlé d’incision : tout se fait au moyen d’aiguille que l’on insère dans la vertèbre à travers la peau. Il n’y a donc pas de cicatrice. Il n’y a pas non plus de drain.

Le premier lever se fait le soir ou le lendemain de l’intervention. La reprise de la marche est immédiate, sous la supervision de l’équipe de kinésithérapeutes. Vous retrouvez votre autonomie immédiatement.

Vous pouvez sortir de la clinique le lendemain de l’intervention.

 

<u>Que se passe t il après l’intervention ?</u>

Vous rentrez à votre domicile, avec des aides si nécessaires, sauf en cas d’isolement ou de logement tout à fait non adapté. Le retour à domicile ne se fait pas forcément en ambulance.

Vous reprenez vos activités de la vie de tous les jours sans aucune limitation. Et souvent sans besoin de kiné derrière. La première consultation de contrôle a lieu au 3° mois pour juger de vos progrès.

A terme, toutes les activités physiques peuvent être reprises.

 

<u>Est-ce que je serai raide ?</u>

Il n’existe aucune limitation des amplitudes par rapport à avant l’intervention. Et il n’y a aucune consignes de limitation des mouvements après l’intervention : vous vivez comme avant.

 

<u>Qu’attendre de cette intervention ?</u>

Les douleurs sont supprimées de façon immédiate et quasi complète.

<u>Ma vie sera-t-elle normale ?</u>

Les activités de loisir peuvent être reprises sans limitation immédiatement. Cependant les activités professionnelles de force doivent être adaptées, et il est souvent nécessaires dans cette catégorie de métier de faire appel à une assistante sociale pour connaitre les démarches possibles.

 

<u>Est-ce que je risque d’être paralysé ?</u>

Les risques de complications neurologiques existent mais ils sont très rares.

Les nouvelles techniques permettent de mettre en place le matériel sans contact avec les nerfs ou la moelle épinière, sous contrôle radiologique en continu.

Le seul risque reste la fuite de ciment vers les éléments neurologiques, moëlle épinière ou nerf. Ce risque est excessivement rare, mais a été décrit.

Il existe aussi des risques anecdotiques comme les embolies de ciments. Les nouveaux ciments sont de plus en plus performants et limitent ces risques.

 

<u>Existe-t-il d’autres risques ?</u>

Les risques existent mais sont souvent très limités.

Comme toute intervention il existe un risque lié à l’anesthésie générale. Celui-ci est exceptionnel. Lors de la consultation avec l’anesthésiste, celui-ci vous informera et prendra toutes les dispositions nécessaires pour que l’intervention se déroule du mieux possible.

L’infection de la plaie est possible mais excessivement rare.

 

<u>Est-ce que je porterai un corset ?</u>

Le corset n’est pas à prévoir.

 

<u>Est-ce que je garderai le matériel toute ma vie ?</u>

Oui, le ciment reste en place toute votre vie, mais à l’intérieur de la vertèbre, si bien que vous ne vous en rendez pas compte.