Chirurgie orthopédique et viscérale

Informations médicales

Les chirurgiens "Main"

Accueil > Main

Chirurgie de la main

C’est la technique chirurgicale utilisée pour la cure d’un doigt à ressaut. Il s’agit d’une inflammation des tendons fléchisseurs et de leur gaine au niveau d’un doigt. Celle-ci entraîne une douleur du doigt avec souvent blocage douloureux, entraînant une gêne fonctionnelle importante.

Consulter le détail de la pathologie et des traitements

C’est la technique chirurgicale utilisée pour le traitement d’une fracture du poignet. Il s’agit de la mise en place, par voie dorsale ou palmaire, d’une plaque pour stabiliser une fracture du poignet. Celle-ci survient dans un contexte traumatique, mais une ostéoporose associée favorisera la fracture. En accord avec votre chirurgien et selon la balance bénéfice-risque, il vous a été proposé une synthèse par plaque d’une fracture du poignet. Le chirurgien vous a expliqué les autres alternatives. Il va de soi que votre chirurgien pourra le cas échéant, en fonction des découvertes peropératoires ou d’une difficulté rencontrée, procéder à une autre technique jugée par lui plus profitable à votre cas spécifique.

Consulter le détail de la pathologie et des traitements

Il s’agit d’une fibrose d’origine inconnue de l’aponévrose située sous la peau, avec un facteur familial parfois retrouvé, entraînant l’apparition de nodules puis de cordes pouvant entraîner une rétraction progressive de un ou plusieurs doigts.

Consulter le détail de la pathologie et des traitements

C’est l’une des techniques chirurgicales utilisée pour traiter une pseudarthrose (non consolidation du scaphoïde carpien). Celle-ci entraîne une douleur, éventuellement une raideur à la mobilisation du poignet entraînant une gêne fonctionnelle importante. L’opération consiste à greffer le foyer de non consolidation dans l’os scaphoïde par un fragment d’os prélevé soit sur le radius, soit sur la crête iliaque. On améliore et parfois supprime les douleurs en gardant une certaine mobilité. Ainsi on récupère une certaine stabilité afin de protéger autant que faire se peut le poignet d’une évolution arthrosique.

Consulter le détail de la pathologie et des traitements

Il s’agit d’une compression du nerf médian au niveau du canal carpien dans son passage sous le ligament annulaire antérieur. Celle-ci entraîne des fourmillements, le plus souvent au niveau des quatre premiers doigts avec sensation d’ankylose, au départ nocturne, puis souvent à l’effort ou permanentes. Il peut s’y ajouter des signes moteurs avec lâchage d’objets, perte de force. L’aboutissement peut être une perte totale de sensibilité avec amyotrophie des muscles de la main.

Consulter le détail de la pathologie et des traitements

1  2  Page suivante Dernière page