Chirurgie orthopédique et viscérale

Informations médicales

Les chirurgiens "Hanche"

Accueil > Hanche > arthroscopie de hanche

Arthroscopie de hanche

Pathologies

  • arthroscopie de Hanche pour conflit femoro acetabulaire
  • arthrose de hanche (Coxarthrose)

TRAITEMENT

Il faut avant toutes choses savoir que tous les conflits ne sont pas chirurgicaux. Cela necessite  l'association d'une anatomie "à risque" et de mouvements "à risque"  pour développer des symptômes.  Certains patients possèdent l'anatomie à risque, mais comme ils ne pratiquent pas d'activités sportives et/ou professionnelles à risque, ils ne développent ni symptômes, ni usure.

Tres peu de centres  en France réalisent ce geste sous arthroscopie.

Le traitement doit prendre en charges les causes de conflits (came et/ou tenaille) ainsie que les consequences douloureuses du conflit (lésion du labrum, lésions cartilagineuses).

Le geste chirurgical est entierement réalisé sous arthroscopie, permettant une meilleure précision tout en diminuant fortement la lourdeur du geste ainsi que la taille des incisions. Il reste cependant un geste difficile et très technique. Son efficacité dans le traitement des hanches douloureuses non arthrosiques a bien été démontré et fait l'objet de nombreuses publications nationales et internationales avec 80% de bons et excellents résultats.

Technique arthroscopique du traitement du conflit coxo-fémoral

Le traitement peut se décomposer en 4 temps aprés installation sur table orthopédique:

- premier temps: Etat des lieux de l'articulation de la hanche. Evaluation de l'effet tenaille qui sera réséqué avec une fraise motorisée : on ôte alors l'excès d'os antérieur sur le cotyle responsable du conflit. On parle d'acétabuloplastie.

normal-labrum-creer1.jpgImage arthrosopique d'une hanxhe normale

- deuxieme temps: Evaluation du bourrelet cotyloidien ou labrum: een fonction du degré d'atteinte il pourra être soit ôté en partie (réséqué), soit réparé avec une suture grâce à des ancres arthroscopiques.

anormal labrumpng.png

Image arthroscopique d'un labrum tres abimé

- troisieme temps: Evaluation du cartilage du femur et du cotyle. Les fragments de cartilage (clapets) sont réséqués s'ils sont instables. Ils peuvent être conservés s'ils sont stables . En cas de lésions importantes (disparition du cartilage), des microfractures (petits trous dans l'os) sont réalisées.

clapet_stable.jpg

Lesions de cartilage du cotyle type clappet

- quatrieme temps: traitement de la came au niveau du col fémoral qui est réséquée avec une fraise motorisée.

came.JPG

a gauche grosse came femorale, a droite après fraisage

foto came.jpg

vue arthroscopique après fraisage came femorale

Suites opératoires

L'intervention dure entre 60 et 120  minutes en fonction des lésions. L'hospitalisation dure 2-3 jours. La reprise de la marche est possible dès le lendemain de l'intervention avec le soutien de cannes la première semaine. L’appui post-opératoire est fonction des lésions cartilagineuses observées : il est immédiat la plupart du temps, mais il peut être différé de 45 jours en cas de réalisation de microfractures (durée de cicatrisation cartilagineuse). La rééducation est immédiate et douce : la mobilisation articulaire et la récupération des amplitudes articulaires sont les deux objectifs principaux pendant le premier mois.
Le pansement sera refait le jour du départ. Les fils sont résorbables : ils disparaîtront tout seuls, suite à une douche, 15 jours à 3 semaines après l'opération. Une petite rougeur autour des fils peut apparaître au cours de leur résorption.
Des exercices de rééducation selon un protocole établi vous seront prescrits.
Le premier rendez-vous post-opératoire est fixé au premier mois.